• Moi, c'est Mia Sada, j'ai 16 ans, et je ne serais comment vous expliquer, non non, je le sais je hait cette personne, comment peut-elle laisser tomber sa famille pour une autre et oui, je hait cette personne qu'on appelle "mon pére".

    Il m'a abandonné en me laissant seule avec ma mère alors que j'avais à peine 7 ans et depuis cette instant je le hais, une haine irréprochable. Ma mère à cause de cette abandon, c'est suicidé et ma laissé seule au monde.

    Vous vous dîtes, que je devrais aussi la haîr vu quelle ma laisser toute seule? Mais je la comprends car je suis la même quelle, après tout telle mère telle fille.

    Mais je me vengerait, je ferait souffrir ce père à l'agonie et il me suppliera de l'épargner ainsi que "sa famille". Mais je ne le ferait pas car après tout que c'est t-il de ma douleur! Je ne sais pas si même vous vous le saviez!

    Mais il faut que je fasses très attention car la haine et tout près de la ligne de l'amour.

    -------------------------------------------------------------------------------

    J'espere que ce début de fic vous a plu?

    Il n'y pas longtemps, j'ai remarquer j'aimais bcp faire ce genre de fic, il permet d'évacuer ma colère et ma rage.


    5 commentaires
  • Des années sont passées depuis le départ de mon père et du suicide de maman. 

    Je suis maintenant au lycée, je suis en seconde, j'ai appris à vivre par moi-même, personne ne s'est soucié de moi et personnellement je n'en suis pas triste, bien que j'ai quelques problèmes d'argent et que je n'arrive jamais à payer mon loyer à temps. 

    Et à cause de ces problèmes, j'ai due prendre un emploi à temps partielle, un job de serveuse.

    Au lycée, je n'ai pas d'amis, mais sa ne m'importe peut de toute façon je n'ai pas le temps dans avoir et pas le courage.

    Bon, les cours commence, tout ce passe bien, je vais entamer le derniers cours, et comme par hasard, il fallait que se soit la matière et le prof que je déteste le plus, maths. Le cours ce passa sans encombre, jusqu'à ce que le prof me demanda de venir le voir en fin de cours.

    Il me sermonna sur le fait que j'étais une bonne élève mais qu'il fallait que j'arrête d'être aussi arrogante et que je me croit supérieur aux autres.

    Je lui répondit d'un ton sec:

    <<Mais en quoi sa vous regarde!>>

    Et sur c'est mots que je quitta la salle de classe en claquant la porte ce qui le fit sursautait.

    J'allais être en retards à mon job à temps partiel, je me mis à marcher vite, quand je passa le portail du lycée, quelqu'un m'attrapa le bras et me demanda:

    <<Est-ce toi Mia Sada?>>

    Moi: <<Oui>>

    L'homme qui ce tient devant moi: <<Mademoiselle, voulez-vous bien me suivre, mon maître veut vous voir!>>

    Moi: <<Je suis désolé, mais je n'ai pas le temps et de toute façon, je ne suis pas les inconnues!>>

    L'homme: <<Mademoiselle, svp!>>

    Je ne continua pas ma conversation avec cette homme, je me dépêche de marcher, et j'arriva ou je travaillait, au Spechein.

    Mon patron: <<Vas-vite te préparer, il y a des clients qui t'attende!>>

    Je ne le fis pas répéter.

    J'arriva dans la salle ou m'attendais les clients, et je me mis en mode souriante, je fis ce que je dus faire, je chantais pour eux, leurs servit de l'alcool et en bus moi-même, voilà en quoi consiste mon travail.

    A peine terminer, je sortis par la porte de derrière quand j'entendis quelqu'un me dire:

    <<Ne vas-tu pas simplement revenir vers moi? Reviens, je te traiterait bien, tu verras. Je ne t'ai jamais oublié Mia>>


    3 commentaires
  • Moi: <<Et moi, je voudrais tellement t'oublier papa! Ne sais-tu pas la souffrance que tu nous a causé à maman et à moi! Par ta faute, elle est.....>>

    Papa: <<Ha, en parlant de ta mère, elle va bien? Et qu'est-ce que tu veux dire par ma faute elle est?>>

    Moi: <<Mais comment peut-être comme ça? Ne le sais-tu pas?>>

    Papa: <<Mais savoir quoi Mia!?>>

    Moi: <<Maman, elle............ELLE EST MORTE, ELLE EST MORTE PAR TA FAUTE, PAR TA FAUTE!!!!!!!>> dis-je  en pleurant et en tapant sur son torse, pour ensuite m'écrouler par terre.

    Papa: <<Je..........Je...........ne le savais pas, je te le jure, sinon j'aurais étais te voir plus tôt, crois moi Mia!>>

    Moi: <<Mais c'est impossible papa! Comment pourrais-je te croire, alors que tu as laissé ta famille pour une autre, dit-le moi?>>

    Papa: <<Mia, je ne peux pas revenir sur le passé, mais il y a une chose que je suis sûr maintenant, je peux te faire la promesse de ne plus jamais te faire souffrir>>

    Moi: <<Pourquoi te croirais-je>>

    Papa: <<Parce que tu est ma fille, par dit!>>

    Moi: <<Papa, aides-moi, je souffres, j'ai l'impression de suffoquer>>

    Il me dit vient voir papa, je me réfugies dans ces bras, mais ce qu'il ne savait pas c'est quand ce moment même j'étais en train de sourire, mon plan est en marche, et je détruirait tout ce qui se trouve sur mon chemin, sans pitié, car lui a-t-il eu de la pitié à notre égare? 

    Papa desserra son étreinte et me fit rentrer dans sa voiture, je ne rechigna point, on arriva devant ce qui semblait être son chez lui et avant de renter il me dit:

    <<Je ferais apporter tes affaires demain, et je dirait à mon serviteur d'aller voir ton patron pour que tu arrêtes de travailler dans ce bar et stp Mia, soit aimable avec ma compagne, ta nouvelle mère, et ton demi-frère.>>

    Moi: <<Oui, papa>>

    Il me fit rentrer et me présenta, la femme qu'il l'avait fait nous abandonner mère et moi. 

    Elle s'appelle Kim, un nom si commun, elle a la quarantaine, elle a eu un fils avec mon père. Elle me dit que normalement il devrait bientôt rentrer. 

    Je demanda à mon père si je pouvais changer de lycée pour pourvoir aller dans celui de mon frère, comme ça, sa nous permettrait de mieux nous connaître, il accepta. Et me demanda, d'aller dans ma chambre, ce que je fis.

    Je m'allongea sur le vaste lit et me mit à rire, d'un rire cruelle, que vous ne pourrez même pas imaginez.

    Ne savais-vous pas que le moyens pour faire souffrir des parents, ces de faire souffrir leur enfants?

     


    5 commentaires
  • Je me suis endormie su mon lit, quelqu'un m'avait réveillé, cette personne était l'homme d'hier, celui qui m'avait demandé de le suivre, je lui demande son nom, il me dit de l'appelai comme tout le monde le nomme Chin.

    Chin: <<Mademoiselle, tout le monde vous attends pour prendre le petit-déjeuné>>

    Moi: <<Merci, Chin, je descends>>

    Je rejoint la salle à manger, ou tout le monde m'attendait.

    Kim (ma nouvelle mère, la compagne à mon père): <<Bonjour Mia, on t'attendais tous avant de commencer, je leur ai demandait>>

    Moi: <<Merci, Kim>>

    Kim: <<Ho, stp appelle moi maman>>

    Moi: <<Oui, m'man>>

    Papa: <<Ton frère, Gi, va t'accompagner>>

    Gi: <<Mais, papa, pourquoi je devrais l'accompagner>>

    Papa: <<Parce que c'est ta soeur, et qu'elle ne connait pas les alentours>>

    Après cette discution, le déjeuner, ce fit sans encombre, je partit enfilait le costume du lycée, qui était obligatoire.

    Papa demanda à Kim de nous conduire au lycée, quand nous sommes arriver, je sortis de la voiture en même temps que Gi est tout le monde fut surpris, ils se mirent à chuchoter.

    Il y a un groupe de fille qui parlaient un peu plus fort que les autres.

    Fille 1: <<Mais c'est qui cette fille?>>

    Fille 2: <<Pourquoi elle sort de la voiture de Gi?>>

    Fille 3: <<C'est sa petite-amie?>>

    Fille 1 et 2: <<Non, impossible, il est à nous>>

    Je fis comme si je ne l'ai avait pas entendu, je suivie Gi qui se retourna et me demanda:

    <<Pourquoi est-ce que tu me suit?>>

    Moi: <<Papa, a dit que......>>

    Mon frère: <<Je m'en fiche de ce qu'il a dit, je ne t'aiderais pas, débrouille toi toute seule>>

    Et il me laissa, je rechercha un peu partout dans le lycée ou se trouver l'intendance, mais impossible, j'étais perdu, quand je vis un groupe de fille, c'était celui de tout à l'heure, elle me poussèrent et je tombe par terre ce qui les fit bien rigolait, puis elle se mirent à me donner des coup de pieds, quand j'entendis quelqu'un dire:

    <<Mais n'allez vous pas arrétez?!>>

    _________________________________________________

    Alors sa vous plait? Qui peut-être cette personne ?

     

     


    10 commentaires
  • Je ne voyais pas qui c'était, j'étais par terre, comme paralisée, quand j'entendis cette personne me dire:

    <<Est-ce que sa va?>>

    Moi: <<Oui, je vais bien>>

    ?: <<T'es nouvelle,n'est-ce pas, je t'ai jamais vue ici.

    Moi: <<Oui, je m'appelle Mia et toi?>>

    ?: Moi, c'est Lu, en fait tu ses pourquoi elle te frappais?>>

    Moi: <<Je crois... Que c'est parce que j'étais avec Gi>>

    Lu: <<Quoi?! Tu connais Gi?! >>

    Moi: <<Oui, c'est mon ....

    Je nus pas le temps de finir ma phrase, quand j'entendis la sonnerie et je lui dit:

    <<Sa n'as pas d'importance, est-ce que tu peux m'ammener à l'intendance?>>

    Lu: <<Bien sûr>>

    Il m'emmena comme promis, quand on arriva, je vis une vieille femme fronçais les sourcils et dire à Lu:

    <<Comment se fait-il que tu es avec la nouvelle? Ne t'avises pas de vouloir rester avec elle, son pére est quelqu'un de très important!>>

    Aces mots Lu plissa c'est yeux et partit, je voulit le retenir mais je nus pas le temps la veille femme m'acosta et me dit:

    <<Ne restes pas avec Lu, c'est quelqu'un de dangereux>>

    Je resta sceptique, mais je ne dis rien.

    Cette vieille femme me conduisa à ma classe, il y avait Lu à mon plus grand soulagement, mais comme par hasard il y avait aussi Gi.

    Cette femme me laissa seule, le professeur me demanda de me presenter ce que je fis:

    <<Moi, c'est Mia.>>

    Puis je commença à aller vers une table au fond, ou il n'y avait personne quand le professeur, me dit:

    <<Ne peux tu pas te presenter correctement? Nous dire ce que tu aimes?>>

    Moi: << Je ne penses pas que ce que j'aimes vous interresses.>>

    A ces mots que j'ai prononcé, la classe éclata de rire et le prof devint tout rouge?

    Le prof rugit: 

    <<Lu, amenes là au burreau du principal>>


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique